Vous êtes ici : > >

- +

18 mai 2016 : En France, le top 100 des cabinets comptables accélère encore sa croissance

Les activités réglementées de ces structures affichent une progression de 5,53 % sur la saison 2014/2015, montre le classement 2016 du mensuel "La profession comptable". Mais la productivité par employé est en très légère baisse. Pour un marché dit mâture, la croissance est plutôt bonne. Le chiffre d’affaires total des activités réglementées des 100 premiers cabinets comptables présents dans l’Hexagone progresse de 5,53 % sur la saison 2014/2015. Selon les calculs, issus du classement 2016 de la revue La profession comptable, le chiffre d’affaires «traditionnel» des cabinets atteint 5,34 milliards d’euros contre 5,06 un an plus tôt.

Nouvelle tendance ?

Ce résultat reflète peut-être une nouvelle tendance, entamée lors de la saison précédente : l’accélération de la croissance. En effet, l’activité, réglementée toujours, avait augmenté de 4,15 % en 2013/2014 alors que la progression annuelle moyenne tourne autour de 3 % entre les saisons 2011/2012 et 2013/2014. Le marché mâture des activités réglementées a ainsi augmenté plus vite que l’économie intérieure — la hausse de 5,53 % est à rapprocher de celle de 1,52 % du PIB en valeurs — et cela n’a pas été porté par un effet général d’inflation, les prix à la consommation ayant été quasi-stables avec une très légère augmentation de 0,26 %.
 

Croissance externe ?

Dans ce contexte, qu’est-ce qui explique cette accélération de la croissance de l’activité ? L’une des pistes à explorer porte, comme lors de la saison précédente, sur les acquisitions de cabinets. On remarque ainsi que plusieurs structures ont probablement réalisé des rapprochements, leur chiffre d’affaires et leurs effectifs progressant de façon importante. Il en est ainsi de BDO (augmentation du chiffre d’affaires et des effectifs respectivement de 26 et 27 %), Fiteco (augmentation de 17 et 14 %), RSM (augmentation de 26 et 18 %), CerFrance Seine Normandie (augmentation de 101 et 113 %), Compagnie Fiduciaire (augmentation de 17 et 14 %), Sadec-Akelys (augmentation de 17 et 10 %), ACA Nexia (augmentation de 90 et 89 %), Fidéliance (augmentation de 19 et 11 %), BDL (augmentation de 29 et 44 %) ou encore Groupe Sefico (augmentation de 18 et 22 %).
 

Effet sur la rentabilité ?

Ce classement 2016 montre aussi que la productivité des cabinets, mesurée à partir du chiffre d’affaires réglementé réalisé par employé, est quasi-stable. Elle s’élève, selon les calculs, à 96 893 euros, soit 0,22 % de moins que lors de la saison précédente. Cette très faible baisse est un peu plus prononcée quand on y intègre le fait que les prix à la consommation ont très légèrement progressé, de 0,26 %. Enfin, on ne sait pas si cette bonne croissance du chiffre d’affaires du top 100 comptable s’accompagne d’une bonne évolution du résultat net des cabinets.